# Le montage avec Reaper Pour avoir des éléments sur l’enregistrement, on peut se référer à ce petit guide : https://hackmd.io/@SpectrePodcasts/SyKAGwO7Y Ici, nous allons nous concentrer sur la dimension technique du montage, et en particulier sur l’utilisation du logiciel Reaper. Mais **le montage, c’est avant tout une écriture : il faut déterminer le contenu et la manière dont on le structure, dont on le met en forme**. Comme pour toutes les écritures, il faut d’abord se familiariser avec d’autres productions : ici, il s’agit de faire une écoute active et critique de podcasts qui nous plaisent. Ensuite, il faut pratiquer, et ne pas hésiter à remettre son ouvrage sur le métier. Ici, nous utilisons comme "exemple" le montage d'un entretien. Pour des formes sonores plus complexes, les outils de montage sont les mêmes, mais l'écriture est plus sophistiquée, les extraits sonores plus nombreux (n'hésitez pas à multiplier les pistes). Ecoutez, réécoutez, faites écoutez, modifiez : c'est en montant et en écoutant qu'on devient monteur·ses ;-) Avant tout, il faut télécharger Reaper, version Mac ou PC : https://www.reaper.fm/download.php Reaper n’est pas un logiciel libre, mais il peut s’utiliser gratuitement. Pour cela il suffit de cliquer sur la boite de dialogue qui s’ouvre au lancement du logiciel et attendre quelques secondes pour pouvoir la fermer. La première chose à laquelle il faut prêter une grande attention, avant même de se lancer dans le montage, c’est l’organisation de l’archivage des différents types de fichiers. Ce qui est recommandé, c’est de faire un dossier par podcast (série) puis, au sein de ce dossier, un dossier par épisode, que l’on peut par exemple appeler NOMDUPOCAST 01 sujet épisode - date enregistrement (par exemple : CONTRESONS 01 Commune - 28/02/2021). Au sein de chacun de ces dossiers d’épisodes, on peut créer trois dossiers : “rushs”, où on mettra les fichiers de l’enregistrement, “montage” où l’on sauvegardera les fichiers utilisés et créés pour le montage et “exportations”, où l’on exportera les émissions montées. Pourquoi faire tous ces dossiers ? D’abord, parce que chaque équipe va avoir beaucoup de fichiers, il vaut donc mieux ne pas s’y perdre. Surtout, parce que Reaper est un logiciel de montage, et pas d’édition des fichiers : il permet de produire de nouveaux fichiers audios, sans détruire/modifier les fichiers originaux. Mais cela signifie qu’il a besoin des originaux tout au long du processus ! Donc, attention, lorsque l’on enregistre un projet dans Reaper, on enregistre nos opérations sur les fichiers audios, pas les fichiers eux-mêmes ! Donc, lorsqu’on ouvre un projet, il doit pouvoir charger tous les fichiers audios utilisés. D’où l’importance de l’organisation… Cela a par ailleurs une conséquence pour le montage collectif à distance : il faut compresser le dossier de l’émission, avec tous les fichiers nécessaires, et envoyer ça aux camarades avec lesquel·les on fait le montage. Par ailleurs, si tout le monde structure les dossiers de la même manière, les échanges entre personnes et équipes seront plus simples. **Il est préférable d'éviter de monter avec le son d'un PC portable. Utilisez un casque (aussi "neutre" que possible, du type sennheiser hd 25) et, si vous avez une interface audio pour l'enregistrement, utilisez ses sorties pour le montage (avec des enceintes, c'est l'idéal).** De la même façon, il est beaucoup plus simple de faire le montage avec une souris qu'avec le "pavé numérique" d'un ordinateur portable. Mais revenons à notre montage. ### Bien évidemment, de nombreux tutoriels pour Reaper existent déjà. Voici les principales parties de l’un d’eux, assez complets : - https://www.geekzone.fr/2016/04/29/daw-re-mi-apprenez-a-faire-reaper-1ere-partie-bases/ - https://youtu.be/rF3uwuuj7-E - https://youtu.be/rdlxfkymAOA - https://youtu.be/TIhzW5BwVEE - https://youtu.be/Ssy8aSw7pD8 - https://youtu.be/YePto0lq-g0 Si vous avez des questions, une rapide recherche avec Google vous apportera sans doute la réponse, mais n'hésitez pas à poser des questions à l'équipe d'animation de la plateforme Spectre et aux autres podcasteurices. ### Raccourcis : Voici une liste des raccourcis clavier qui vous fera gagner beaucoup de temps ! https://www.reaper.fm/guides/REAPER%20Quick%20Start.pdf ### Commençons ! D’abord, on lance Reaper. Ensuite, on va dans File>Save Projet As et on enregistre le fichier dans le dossier “montage” de l’épisode correspondant. Ensuite, File>Poject Settings et on s’assure que le projet est bien en 48000 Hz sur la première page, puis en WAV 24 bits sur le page suivante - cela correspond aux paramètres des fichiers enregistrés par le Rodecaster. ![](https://paper-attachments.dropbox.com/s_328990ACF282EBA2CB1D907DC2FE0FEB96A593036E5F3EE259EA4E4583CDC889_1618159731964_image.png) ![](https://paper-attachments.dropbox.com/s_328990ACF282EBA2CB1D907DC2FE0FEB96A593036E5F3EE259EA4E4583CDC889_1618159769137_image.png) Ensuite, on glisse notre fichier (ou nos fichiers) dans l’arrangeur (cf tuto). Lorsqu’on enregistre avec le Rodecaster, on peut le faire en stéréo ou en multipiste. Si on choisit un enregistrement multipiste, il faut commencer par exploser le fichiers en 14 pistes, comme suit : ![](https://paper-attachments.dropbox.com/s_328990ACF282EBA2CB1D907DC2FE0FEB96A593036E5F3EE259EA4E4583CDC889_1618159953496_image.png) On peut ensuite supprimer les pistes “silencieuses” et ne conserver que celles qui nous intéressent. Mais on va commencer par travailler sur des enregistrements en stéréo. Quelques raccourcis clavier/souris essentiels : On lance la lecture et la met en pause et marche avec espace. On zoome avec la molette, on se déplace de droite à gauche avec Alt + molette, de haut en bas avec Alt Gr + molette. Ctrl + molette permette d’élargir le spectre, pour mieux repérer les différents éléments, les silences, etc. Quand on clique sur la piste (track), on déplace le marqueur, qui va nous permettre de faire des coupes. ![](https://paper-attachments.dropbox.com/s_328990ACF282EBA2CB1D907DC2FE0FEB96A593036E5F3EE259EA4E4583CDC889_1618160600144_image.png) Quand on zoome vers l’avant, le zoom se fait là où se trouve le marqueur. Pour choisir où couper, il faut toujours être très précis, et donc pouvoir distinguer chaque syllabe, chaque son. On passe donc son temps avec faire des zoom in/zoom out. Avant de poursuivre sur le clavier, quelques mots sur la barre d’outils qui se trouve en haut à gauche de la fenêtre. Pour ce que nous avons à faire, nous allons généralement garder activés en permanence “auto cross-fade”, “item edit grouping”, “envelope points move with media items” et “snap”. ![](https://paper-attachments.dropbox.com/s_328990ACF282EBA2CB1D907DC2FE0FEB96A593036E5F3EE259EA4E4583CDC889_1618160760971_image.png) ![](https://paper-attachments.dropbox.com/s_328990ACF282EBA2CB1D907DC2FE0FEB96A593036E5F3EE259EA4E4583CDC889_1618160867794_image.png) Un quatrième outil va nous être très utile, mais il faudra le changer entre ses trois positions, en fonction de ce que nous avons à faire. Dans une première position, c’est un outil qui lie entre eux les différents éléments (items) d’une piste (track) de telle sorte que si on en déplace un, les autres se déplacent avec lui, ce qui est très utile quand on coupe un passage, ou ajoute un autre extrait au cœur du podcast. Une autre position lie les différents éléments de l’ensemble des pistes. Enfin, on peut le désactiver. ![](https://paper-attachments.dropbox.com/s_328990ACF282EBA2CB1D907DC2FE0FEB96A593036E5F3EE259EA4E4583CDC889_1618161162771_image.png) ![](https://paper-attachments.dropbox.com/s_328990ACF282EBA2CB1D907DC2FE0FEB96A593036E5F3EE259EA4E4583CDC889_1618161191519_image.png) ![](https://paper-attachments.dropbox.com/s_328990ACF282EBA2CB1D907DC2FE0FEB96A593036E5F3EE259EA4E4583CDC889_1618161212321_image.png) Ici, on va le plus souvent utiliser “ripple editing per-track” et on considère pour la suite que cette fonction est activée. Pour couper un passage à supprimer, on clique à l’une des extrémités, on appuie sur S, puis on cliquer à l’autre extrémité et on appuie sur S. Cela nous donne un nouvel élément, qu’on va pouvoir supprimer (touche Suppr), une fois qu’on l’a sélectionné. ![](https://paper-attachments.dropbox.com/s_328990ACF282EBA2CB1D907DC2FE0FEB96A593036E5F3EE259EA4E4583CDC889_1618161380460_image.png) Si on se positionne sur la règle, on peut aussi sélectionner la partie à supprimer ![](https://paper-attachments.dropbox.com/s_328990ACF282EBA2CB1D907DC2FE0FEB96A593036E5F3EE259EA4E4583CDC889_1618161513654_image.png) puis, on fait un clic droit et “cut selected area of items” ![](https://paper-attachments.dropbox.com/s_328990ACF282EBA2CB1D907DC2FE0FEB96A593036E5F3EE259EA4E4583CDC889_1618161592861_image.png) Pour déplacer des éléments, on les fait simplement glisser avec la souris, en faisant attention au mode de “ripple”, en fonction de ce que l’on veut faire. Pour grouper des éléments que l’on veut déplacer ensemble, même lorsque le “ripple” est désactivé, on les sélectionne et on clique sur G. Si on ajoute d’autres éléments que l’on veut superposer (entièrement ou partiellement) à l’enregistrement du podcast, on les ajoute sur une nouvelle piste (track). ![](https://paper-attachments.dropbox.com/s_328990ACF282EBA2CB1D907DC2FE0FEB96A593036E5F3EE259EA4E4583CDC889_1618161963670_image.png) On peut ensuite régler les niveau d’une piste par rapport à l’autre avec les faders qui accompagnent les VU-mètres. Le bouton M permet de rendre silencieuse une piste, le bouton S de n’écouter (presque) que cette piste : les deux nous aide à travailler quand plusieurs pistes se superposent. ![](https://paper-attachments.dropbox.com/s_328990ACF282EBA2CB1D907DC2FE0FEB96A593036E5F3EE259EA4E4583CDC889_1618162021598_image.png) Mais, souvent, le niveau doit être réglé au sein d’une même piste, parce qu’une personne parle plus fort qu’une autre par exemple. On commence par sélectionner la piste qui nous intéresse et on clique sur V. Cela nous donne accès à la courbe du volume, qu’on va pouvoir modifier en créant des points et en modifiant leur hauteur, pour modifier le gain. Pour créer un point, on maintient Ctrl appuyée et on clique sur la courbe. Attention, pour faire un “plateau” comme ci-dessous, il faut 4 points. Pour fixer comme on le souhaite les niveaux, on peut bien sûr s'aider des vu-mètres, qui permettent de s'assurer qu'ils sont homogènes. **Attention : il faut toujours que vos oreilles aient le dernier mot. Parfois, pour un même niveau sonore mesuré, certaines voix sont "moins audibles" - ou trop présentes - il ne faut donc pas hésité à les remonter ou les baisser le cas échéant. Avant la mise en ligne du podcast, il est préférable de le faire écouter à des personnes n'ayant pas participer au montage, afin de prendre en compte leurs impressions d'auditeurices.** Pour bien régler les niveaux des différentes pistes les uns par rapport aux autres, il faut le faire à partir de différents passages de ces pistes, et écouter des enchainements (une question puis une réponse, l'enchainement entre le jingle et le lancement, etc.). ![](https://paper-attachments.dropbox.com/s_328990ACF282EBA2CB1D907DC2FE0FEB96A593036E5F3EE259EA4E4583CDC889_1618162417051_image.png) Pour en savoir plus sur ce point, vous pouvez vous référez à cette courte vidéo en anglais : https://youtu.be/RXKDqm8z64M Quand on coupe et raccorde des passages, pour que tout s’enchaine bien à l’oreille il faut souvent jouer sur le fondu (entrant ou sortant), en modifiant la forme de la courbe qui se trouve à l’extrémité de l’extrait. Par défaut, quand on coupe elle est très verticale, il faut donc beaucoup zoomer pour “l’attraper” et la modifier. ![](https://paper-attachments.dropbox.com/s_328990ACF282EBA2CB1D907DC2FE0FEB96A593036E5F3EE259EA4E4583CDC889_1618162601317_image.png) On peut aussi mêler deux éléments. ![](https://paper-attachments.dropbox.com/s_328990ACF282EBA2CB1D907DC2FE0FEB96A593036E5F3EE259EA4E4583CDC889_1618162677230_image.png) Comme Reaper ne détruit pas les fichiers, ils sont toujours là : on peut donc déplier/replier un extrait, pour que soit ou non présent un passage. Pour cela, il suffit de se placer à l’extrémité d’un élément, et un symbole avec une flèche apparait : on peut alors allonger ou raccourcir l’extrait, en jouant avec la souris. Une fois le montage effectué, on va appliquer des effets, pour l’instant à l’ensemble. Pour cela, on va sur le Master et on clique sur “show master effect window” puis on clique sur “add” au bas de la fenêtre d’effets. ![](https://paper-attachments.dropbox.com/s_328990ACF282EBA2CB1D907DC2FE0FEB96A593036E5F3EE259EA4E4583CDC889_1618162927104_image.png) ### Quelques effets pratiques : On peut utiliser “JS : RBJ Highpass/lowpass filters” réglé comme suit, pour supprimer les trop basses fréquences. On le règle par exemple comme suit (attention, si on met le seuil trop haut, la voix sera modifiée) : ![](https://paper-attachments.dropbox.com/s_328990ACF282EBA2CB1D907DC2FE0FEB96A593036E5F3EE259EA4E4583CDC889_1618163074616_image.png) On peut aussi travailler sur les fréquences (en baisser certaines, en remonter d’autres) avec VST : ReaEQ, qu’on peut régler comme on veut,mais dont on peut également utiliser les préréglages : ![](https://paper-attachments.dropbox.com/s_328990ACF282EBA2CB1D907DC2FE0FEB96A593036E5F3EE259EA4E4583CDC889_1618163290561_image.png) On recommande également ce plugin : https://www.tokyodawn.net/tdr-nova/ Surtout, il va falloir ajouter de la **compression**, avec “VST ReaComp”, on commence par mettre le ratio à 4 et par activer “auto-make up”. Ensuite, on baisse le “threshold” jusqu’à ce ce que la compression coupe parfois les passages où le volume est le plus important, mais sans couper tout le temps (une barre rouge qui descend dans le VU-mètre à droite de la fenêtre d’effet permet de le visualiser). ![](https://paper-attachments.dropbox.com/s_328990ACF282EBA2CB1D907DC2FE0FEB96A593036E5F3EE259EA4E4583CDC889_1618163470792_image.png) ### Jingle : On n'oublie pas le jingle de son émission au début ou à la fin, et le petit **jingle Spectre**, à placer au moins à la fin de chaque épisode, disponible ici : https://www.dropbox.com/s/be872if4ex823ot/Jingle%20Spectre%202021.wav?dl=0 ### Exportation : Une fois que tout est prêt : on exporte ! File>Render To, en faisant bien attention à exporter dans le bon dossier “exportations” et en donnant un nom qui comporte le numéro de “version” du montage, par exemple “CONTRESONS 01 Commune V1.1”. On fait bien attention à exporter en .WAV si on veut retravailler le fichier ensuite, ou en MP3 320Kbits/s. Pour mettre en ligne sur Spectre, il faut un fichier en MP3 320Kbits/s, normalisé au bon niveau. ## Normalisation : Cette étape est cruciale pour que le volume sonore des différents podcasts de la plateforme Spectre soit homogène et pour que l'écoute à travers les différents outils disponibles soient confortable pour les auditeurices. **Attention**, il ne s'agit pas d'utiliser l'outil "normaliser" sur une piste, qui uniformise le volume de l'ensemble du fichier et dégrade le son, mais bien de faire une normalisation du niveau sonore global du fichier, ou **loudness normalization**. L'objectif est donc de créer un fichier normalisé à -19 LUFS pour un fichier mono et -16 LUFS pour un fichier stéréo. Pour cela, différentes options se présentent. - Utiliser Adobe Audition, qui permet de le faire parfaitement et très simplement, mais qui n'est ni libre ni gratuit... Une vidéo quand-même, qui explique bien ce dont il s'agit https://www.youtube.com/watch?v=sUAfW7lZNPg - Vous pouvez utiliser des outils en ligne, qui existent avec des versions gratuites et des versions payantes, notamment http://auphonic.com/ et https://www.fixmylevels.com/. Attention : souvent les versions gratuites offrent assez peut de possibilités et, surtout, on peut avoir moins de contrôle sur la manière dont les niveaux sont modifiés, ce qui n'est pas forcément intéressant si on veut garder la main (surtout dans le cas de "fixmylevels"). - Vous pouvez le faire **dans Reaper** avec le plugin SWS. Toutes les infos ici https://wiki.cockos.com/wiki/index.php/Measure_and_normalize_loudness_with_SWS et là https://www.sws-extension.org/download/REAPERPlusSWS171.pdf - **Utiliser Audacity !** Audicity est un logiciel gratuit et libre qui permet maintenant de faire assez simplement la normalisation de volume. Après avoir exporté votre fichier depuis Reaper, vous pouvez charger votre fichier dans Audacity, et suivre ces étapes https://manual.audacityteam.org/man/loudness_normalization.html - Si vous voulez un contrôle extérieur du volume de votre épisode, vous pouvez utiliser ce service https://loudness.info/ Pour en savoir plus sur la normalisation, voici un billet en anglais assez complet : https://theaudacitytopodcast.com/why-and-how-your-podcast-needs-loudness-normalization-tap307/ et un second plus bref https://podnews.net/article/lufs-lkfs-for-podcasters # Et voilà ! Votre podcast est prêt à être mis en ligne sur spectremedia.org !